je voudrais avoir des informations sur "Autour des sept collines" de Julien Gracq?

merci!

4 risposte

Classificazione
  • Risposta preferita

    Bonjour !

    Julien Gracq

    Ecrivain français

    Né à Saint Florent-le-Vieil le 27 juillet 1910

    Décédé à Angers le 22 décembre 2007

    « J’écris comme tout le monde, en commençant par le début et en finissant par la fin »

    Julien Gracq

    Biographie de Julien Gracq :

    Né sur les bords de la Loire, dans un village très éloigné des cercles littéraires et des parades mondaines, Julien Gracq est très marqué par le pensionnat de son enfance. Il fréquente d'abord un lycée de Nantes, le célèbre lycée Henri IV à Paris puis l'Ecole normale supérieure et l'Ecole libre des sciences politiques. Normalien agrégé d'histoire, Julien Gracq commence à enseigner alors qu'il écrit sa première fiction 'Au château d'Argol'. Il exerce sa fonction de professeur sous son vrai nom Louis Poirier, et utilise celui de Gracq pour ses activités littéraires. Entre autres pièces de théâtre et poèmes en prose, il est notamment l'auteur de 'Le Rivage des Syrtes' pour lequel il obtient le prix Goncourt 1951. Prix qu'il refuse, écoeuré par un certain milieu mondain intellectuel qu'il caricature dans son pamphlet 'Littérature à l'estomac'. Grâce à une écriture peuplée de symboles et de mythes, il 'exploite le capital de rêverie de la langue' selon ses propres termes. Julien Gracq, écrivain exceptionnel et critique littéraire reconnu, s'éteint en 2007 à l'âge de 97 ans.

    Une anecdote sur Julien Gracq :

    'J' ai choisi un pseudonyme, lorsquej'ai commencé à publier, parce que je voulais séparer nettement mon activité de professeur de mon activité d'écrivain. Ce pseudonyme n'avait dans mon esprit aucune signification. Je cherchais une sonorité qui me plaise, et je voulais, pour l'ensemble du nom et du prénom, un total de trois syllabes.'

  • 1 decennio fa

    Autour des sept collines est un recueil d'essais et de notes de lecture de Julien Gracq, publié en 1988. Il s'agit de notes courtes tirées des « cahiers de l'auteur », et concernant la ville de Rome.

    Après s'être intéressé à la conception que Gracq peut avoir du voyage, l'article analyse ce texte produit à la suite de déplacements en Italie et met à jour la cohabitation d'un voyage réel et d'un voyage plus intérieur, littéraire, esthétique, déclenché par la rencontre avec les paysages, les lieux, les choses vues. La présence de ces deux approches de l'écrivain par rapport à l'Italie conduit ainsi à l'écriture d'une oeuvre très particulière dans laquelle apparaît la vision toute personnelle de Gracq.

  • 1 decennio fa

    Julien Gracq n’a pas été complètement conquis par cette ville où «la proportion de ruines augustes, des reliques d’art et des bâtisses culturelles, est trop forte» mais ne s’y est en revanche, jamais ennuyé. Gracq est un homme et un auteur solitaire qui trouve beaucoup de charme et de poésie aux routes et aux coins tranquilles et insolites. Il n’est donc pas étonnant que la Rome touristique n’ait pas recueilli, loin de là, toute son admiration. Il apporte à Rome un esprit chagrin, une humeur exécrable vis à vis de la beauté conventionnelle. Gracq est donc constamment prompt à la critique mais offre, par cette attitude inhabituelle, un point de vue et quelques réflexions qui ne manquent pas d’intérêt, surprennent parfois et même choquent parmi le concert de louanges habituellement discernées à la Ville Éternelle.

    De Rome, Gracq va aimer ses collines avec leurs «vues lointaines et plongeantes sur la ville dorée par la poussière du couchant», Ostie dont «la promenade au long des voies dallées est solitaire et charmante», Frascati et l’implantation de la villa Aldobrandini.

    Mais sa conclusion sur Rome est très sensée, il a bien compris que cette ville elle même est un musée et qu’il faut savoir y flâner sans but précis.

Altre domande? Fai una domanda e ottieni le risposte che cerchi.